Acte 1 : Matérialités en Photographie et en Art Contemporain

De quelles matérialités parle – t –on ?

La matérialité caractérise un objet physique… avec cette matérialité-là, il y a du toucher et du vu.
On peut alors entendre matérialité comme l’ensemble des matériaux et des matières utilisés pour telle ou telle image, telle ou telle pièce plastique, telle ou telle production visuelle, sonore, textuelle, chorégraphique…
On peut parler de matérialité en tant qu’effets de matière, d’épaisseur, de texture, de « grains » de voix, de corporéité…
On peut aussi penser aux composants plus techniques – qui interviennent aujourd’hui dans la fabrication de telles ou telles œuvres : l’écran, les logiciels, les radiations énergétiques, les unités de mesures (pixels), les capteurs de lumière, les données informatiques, les algorithmes, les circuits de connexion, … appartenant aux domaines élargis de la technologie et participant aux dites « nouvelles » matérialités.

Mais la matérialité peut être aussi la manière dont un artiste s’empare de ces objets.

Elle est alors le caractère de manières de faire, de procéder, d’expérimenter, de gestes, d’opérations, de comportements, d’attitudes…
Elle est ce « troisième  sens », dont parlait Barthes pour définir la théâtralité sans la confondre avec le théâtre ni la mise en scène… ainsi ce pourra être une question de fictionnalité, de spatialité, de plasticité, de picturalité, de langage, d’interactivité, de spiritualité….

Bref, la matérialité est alors un objet de pensée et un élément du sensible qui va mettre en jeu, des notions appartenant à d’autres champs de la création (littérature, cinéma, danse, théâtre, musique, linguistique, architecture, archéologie, sciences….)

Ce sont ces derniers points qui se proposent de répondre à

De quelles matérialités parle t-on ici ?

Au risque d’épuiser un terme obsolète dès qu’il est prisonnier de son histoire, la notion de matérialité, en photographie et en art contemporain, nous invite à diffracter nos regards et à reconfigurer l’approche de certaines œuvres. Tel est l’enjeu de cet Acte 1.

Pour aller plus loin…
Type at least 1 character to search
Série de conversations entre une théoricienne de l’art et un.e artiste contemporain.e


Des podcasts entre livre audio et essai critique

Des conversations entre une théoricienne de l’art et un.e artiste contemporain.e

Des questions, des réflexions, des contradictions… à propos ce qui se fait, de ce qui se montre, de ce qui s’entend et se dit, dans l’art d’aujourd’hui

Des œuvres actuelles d’ici et d’ ailleurs

Bref,

De la voix, du langage, des images… et de la pensée

Tout ce qui accompagne des acte(s) d’art(s) Pour le plus grand nombre de curieux

Michelle Debat – professeur des universités et critique d’art AICA https://epha.univ-paris8.fr


Avec le soutien du laboratoire de recherche AI-AC (Arts des images - Art contemporain) de l’université de Paris 8

Podcasts disponibles sur