Acte 2 : Œuvres en Partitions

Qu’entend-on par œuvre en partitions ?

L’œuvre en partitions n’est pas la partition d’une œuvre.
Mais l’œuvre en partitions, travaille avec les notions de partition.

Dès l’Antiquité, la partition est issue de la 4° règle de l’arithmétique : la division.
La partition est, un acte qui divise et une partie d’un ensemble. La partition est un geste qui sépare et une portion d’un espace, (territoire géographique ou disque dur numérique). La partition a ainsi un sens géopolitique, socio-économique, mais aussi culturel et artistique.

Dès le XVII, en musique et sous l’influence de l’italien, le terme de partition (partita, partie), désigne une partie, mais aussi l’ensemble d’une composition musicale, « écrite », « pour le clavier, pour un instrument accompagné ou pour un orchestre de chambre ».
La partition est alors considérée comme une partie d’un tout mais aussi comme un tout. Par ailleurs, la partition est un support d’inscription de signes graphiques à traduire, à interpréter, à activer. La partition est alors un objet d’interprétation, un lieu de négociations, un espace de délégation, un sujet de transmission.

L’art contemporain – depuis notamment l’art conceptuel (sans parler déjà de M. Duchamp) – travaille avec ces notions plurielles de partition et ouvre à des œuvres en partitions.

Ainsi l’œuvre en partitions, est une œuvre évolutive, une œuvre déployée en séquences, en variations, en différentes versions : partition – répartition – re-partition. L’œuvre en partition est une œuvre dont les médiums sont les outils d’actualisation et où les formats d’exposition ne sont qu’un état de l’œuvre. L’œuvre en partitions est une mécanique de mises en situation. Elle est partage, ouverture et participation.

Mais alors, de quelle œuvre en partitions parle t-on ici ?

Appréhender ce qui écrit, traduit, déplie et transporte toute œuvre en partitions sera l’enjeu de cet Acte 2.

Pour aller plus loin…
Type at least 1 character to search
Série de conversations entre une théoricienne de l’art et un.e artiste contemporain.e


Des podcasts entre livre audio et essai critique

Des conversations entre une théoricienne de l’art et un.e artiste contemporain.e

Des questions, des réflexions, des contradictions… à propos ce qui se fait, de ce qui se montre, de ce qui s’entend et se dit, dans l’art d’aujourd’hui

Des œuvres actuelles d’ici et d’ ailleurs

Bref,

De la voix, du langage, des images… et de la pensée

Tout ce qui accompagne des acte(s) d’art(s) Pour le plus grand nombre de curieux

Michelle Debat – professeur des universités et critique d’art AICA https://epha.univ-paris8.fr


Avec le soutien du laboratoire de recherche AI-AC (Arts des images - Art contemporain) de l’université de Paris 8

Podcasts disponibles sur